Collection ASH pros

LA MORT DU PÈRE DANS LE TRAVAIL SOCIAL

Clinique et pratiques d'une autre place que celle de « substitut paternel » pour le travailleur social

Le travailleur social intervient dans une zone étrange et inconfortable. Il est à la fois là, avec son désir d’aider des sujets qui « dépassent les bornes », perdus, en difficulté et en souffrance, et ici, dans son désir d’incarner celui qui « fixe les limites ». Ce désir trouvait ses racines dans un idéal éducatif et social, symbolisé par la figure du Père.

Mais le Père est mort. L’autorité échoue à dire la loi. Écartelé entre l’injonction toujours plus forte de traitement de la déviance d’une part et, d’autre part, le fait que « ça ne marche pas », parce que le symptôme résiste et se répète, que les passages à l’acte se multiplient, le travailleur social est en première ligne. Démuni, désorienté, démobilisé face à ce « déclin social des imagos paternelles ».

Dans ce malaise profond, que peut la psychanalyse ? À la condition expresse de ne pas se fondre dans la demande d’évaluation généralisée, en refusant de se faire « expertise pour troubles des comportements », la psychanalyse peut engager le travailleur social à orienter sa pratique à partir du Réel qu’il rencontre, et non des Idéaux qui, pensait-il, le soutenaient.

Cet ouvrage ouvre ainsi une éthique qui se situe dans une clinique au « un par un ». S’appuyant sur des exemples concrets tirés de son expérience de psychanalyste et de formateur, l’auteur se fait témoin, avec humour et poésie, de cette clinique et de ces pratiques neuves qui répondent aux bouleversements affectant le lien social.

Livre papier - Février 2009 - 164 pages
21,00
(ref: LIVRE-2ASH30238)
  • Auteur
  • Sommaire

Marc ZERBIG 

Psychanalyste, orienté par l’enseignement de Jacques Lacan.
À l’origine, lui-même travailleur social, il essaie, dans sa pratique de formation, dans ses travaux, ses interventions dans des séminaires et colloques, de lire avec l’éthique de la psychanalyse les mutations qui s’opèrent dans le lien social et leurs répercussions cliniques, sur les sujets en souffrance qui traversent les institutions du travail social.
Il a été Président d’une association qui accueille en internat des enfants et des adolescents placés sur décision de justice.

CHRONIQUE D’UNE MORT ANNONCÉE

  • Deux actes pour la mort du père
  • Lorsque l’autorité échoue à dire de la loi
  • À la recherche de l’objet perdu

DÉSESPER(R)ANCES

  • Sujet hors d’usage, usager hors sujet
  • Le sujet dissous de l’addiction
  • Votre enfant m’intéresse
  • De l’envers des familles
  • Clinique d’un « sans »

ÉTHIQUE POUR LE TEMPS PRÉSENT

  • Le travail social come défi éthique
  • Le transfert comme fondement éthique du travailleur social
  • Le « un » et le « plusieurs » dans le travail social